D'abord du théâtre, des envies de jeu et de vivant, de mise en scène. Puis très vite l'appareil à la main, le réel, la recherche de la place juste, vers le documentaire.

Croiser le chemin de collectifs d'art vivant, d'art de rue, collaborer, réinventer, apprendre.

Puis revenir au réel. L'observer longuement pour le laisser vivant en film. Réaliser.

Poursuivre derrière la caméra, dialoguer, accompagner, interpréter, penser par l'image. Pour et avec d'autres. Les projets font naître les images que la rencontre invente.

Réaliser encore.

Nourrir et se nourrir dans ses aller-retours.

Comme un besoin.